Posts tagged investissement

Oui à la Métropole !

Didier Davitian et Marie-Arlette Carlotti - 15 février 2013

Notre denier déjeuner-débat s’est déroulé vendredi 15 février dernier sur le thème d’actualité :  Pourquoi la Métropole est si nécessaire à Marseille ? Nos conférenciers, Marie-Arlette CARLOTTI,  Ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion et du Professeur Yvon BERLAND, Président d’Aix-Marseille Université, ont été particulièrement convaincants sur la nécessité d’une métropole rapide et efficace. Danièle LAMARQUE, Présidente de la Chambre Régionale des Comptes, Bruno Le DREF, Directeur des Antennes de France 3 Méd, ont également apporté leur avis sur la bonne opportunité que pouvait présenter la mise en place d’une telle structure pour Marseille.

Ce déjeuner-débat a permis d’inviter 2 personnes engagées et  courageuses dans leurs prises de position. La métropole a besoin de personnalités qui se situent dans l’action concrète et efficace plutôt que dans le traditionnel discours incantatoire dont Marseille voit aujour’hui les limites.

 

Please follow and like us:
0

La réussite de Marseille passe t-elle par Euromed ?

Débat EuromedLa réussite de Marseille passe-t-elle par Euromed ? Tel était le thème du débat autour de Guy TEISSIER, Président de l’établissement public Euromediterrannée et François PIERSON, Président de l’école EUROMED. Nous étions une centaine de participants à débattre  sur les secrets de 2 réussites marseillaises. La présence de Marc AUBURTIN, DG de La Provence, a également ouvert de nouvelles discussions et quelques perspectives de success story pour Marseille.

Please follow and like us:
0

Bonne chance à François Hollande

Du quinquennat trop décrié de N Sarkozy, l’histoire retiendra:

– Une France respectée à l’étranger avec la voix d’un Président actif et énergique.

– Un couple franco-allemand équilibré, moteur de l’Europe.

– Un Etat bien géré, soucieux des intérêts publics avec des réformes courageuses réalisées.

– Un Président modernisateur, un peu comme l’avait été VGE de 1974 à 1981.

Une page se tourne; une autre s’ouvre . Formons les voeux suivant:

 – Que notre pays ne donne pas l’impression de balbutier, de tâtonner, de subir. La France  a toujours été un pays modèle pour le monde: ses valeurs de tolérance, de liberté, de libre expression sont à l’origine de nombreuses constitutions dans le monde. Que notre pays soit toujours respecté et demeure une référence à l’internationnal.

– Que notre nouveau Président de la République soit écouté et entendu. Déjà, des voix  dissonnantes  commencent à parler au nom de l’Etat, sans que notre nouveau Chef de l’Etat en soit  informé. Que l’Etat soit tenu avec fermeté et que la voix de la France demeure « une et indivisible ».

– Que notre drapeau reste la fierté des Français et La Marseillaise soit obligatoirement apprise par nos jeunes élèves dès le plus jeune âge. Rappelons-nous de ce tableau de Delacroix ( La Liberté guidant le Peuple) où Mariane, malgré les barricades et la Révolution, tient à porter haut et loin le drapeau tricolore. Que l’esprit de la chanson de Jean Ferrat ( Ma France) guide l’action de notre nouveau  gouvernement, en dehors de tout esprit partisan.

– Enfin, que les luttes partisanes entre le PS, Europe Ecologie et le Front de Gauche ne rongent pas toute action gouvernementale indispensable à notre pays.

Le monde va plus vite que lors de l’accession de F Mitterrand à l’Elysée en 1981. Que notre pays ne perde pas trop de temps. Que les réformes indispensables et courageuses soient prises.  Souhaitons bonne chance à notre pays et à notre nouveau Président de la République.

 

 

Please follow and like us:
0

Présidentielles 2012: Tout est encore possible si….

Borloo, Premier Ministre?

Encore une fois, les vrais perdants de ce premier tour sont les instituts de sondage qui propulsaient Mélenchon comme le troisième homme, prédisaient Hollande à + de 30 % et minimisaient Le Pen à moins de 15%. Jusqu’au 4 mai, date officielle de fin de la diffusion des sondages pour le second tour, nous aurons  droit à la fin annoncée du sarkozysme à la tête de l’Etat.

Pourtant pour Sarkozy, tout est encore possible si….

– il annonce la nomination de  Borloo, comme futur Premier Ministre avec également un poste clé, à la tête d’un ministère de l’économie et des finances par exemple,  confié à Rama Yade, tous les deux issus de la droite radicale et sociale. L’état actuel de notre pays nécessite une justice sociale et une droite douce du point de vue économique et fiscal. Rien n’empêche d’être de droite et de prôner en même temps la justice sociale.  Au contraire. Par ailleurs, du point de vue de l’analyse politique, la nomination d’un radical centriste à Matignon serait aussi une bonne manière d’attirer les électeurs de Bayrou vers le vote Sarkozy.

– il maintient et durcit sa position contre le vote des étrangers aux élections locales. Cette proposition relève de la pure démagogie politique et s’avère contraire à la tradition française. La France, longtemps considérée par le Vatican comme la fille aînée de l’Eglise, perdrait son identité, ses traditions et ses valeurs. Face à Hollande, Sarkozy doit amplifier son image de défenseur de la France et du drapeau français. En ce sens, autant il doit adoucir son discours économique et social, autant il devra durcir celui sur la tradition française et sur le socle chrétien de la nation.

– il réussit son débat du second tour face à un Hollande, habile débatteur, maniant humour, ironie et messages subliminaux. Sarkozy devra faire tomber le masque et les points faibles d’une Martine Aubry, à la fois peu populaire et premier ministrable potentielle . Tout l’enjeu de Sarkozy durant ce débat sera de dévoiler le projet sociétal de Hollande et d’aller au coeur du programme du candidat de gauche.

Pour Sarkozy, pour reprendre son slogan vainqueur de 2007, tout est encore possible si…

Please follow and like us:
0

L’assurance privée, un vrai secteur d’avenir

axaFait impensable il y a encore 5 ans, les banques  privées tombent, comme dans un domino international, les unes après les autres. D’abord en 2008 avec la faillite de grandes banques américaines comme Lehman Brothers ;aujourd’hui par la menace de faillite des grandes banques européennes, dont une très grande banque française, qui seraient incapables de faire face au surendettement des Etats de la zone euro..

La crise américaine des subprimes de 2008 et la crise des dettes européennes d’ août 2011 sont avant tout des crises bancaires. Jouer avec l’épargne des déposants en investissant dans la spéculation (affaire Kerviel) ou dans des zones économiques hasardeuses  (la zone euro) peut mener à une faillite généralisée. C’est le schéma dans lequel nous sommes actuellement et pour lequel nos hauts responsables politiques européens n’ont trouvé aucune réponse coordonnée, alors que le temps presse et que la Grèce a annoncé son prochain dépôt de bilan..

Si les banques européennes et françaises sont re-nationalisées, comme cela semble prendre le chemin, les leaders  mondiaux de l’assurance privée deviendront très vite  les nouveaux leaders financiers de l’économie mondiale.

D’abord pour les individus qui chercheront, dans un contexte de grande instabilité, à se protéger contre tous les aléas de la vie: Déjà Churchill disait: “Si cela m’était possible, j’écrirais le mot ASSURANCE dans chaque foyer et sur le front de chaque homme, tant je suis convaincu que l’assurance peut libérer les familles des catastrophes irréparables”.

Ensuite les entreprises et les chefs d’entreprises qui cherchent non pas à acheter des produits mais des conseils et des solutions personnalisés  à leurs propres besoins pour se protéger mais aussi pour se développer.

Enfin les Institutions ( Fondations, Mutuelles, Associations…) qui « investissent davantage dans les fonds des assureurs privés que dans celui de l’Etat » me disait l’ancien trésorier du Sénat.

Parce que l’Etat, la Sécurité Sociale n’arrivent plus à assumer leurs charges, ce sont les assurances privées qui prennent progressivement  le relais , à un prix plus élevé certes, dans les domaines de la protection de la santé, de la retraite et de l’assurance chomâge…

Dans une société organisée, les acteurs économiques doivent être sécurisés. Les collectivités publiques européennes ne peuvent plus remplir ce rôle. Les assurances privées ont un bel avenir devant elles à condition de rester elles-mêmes, de n’exercer que leurs métiers et de ne pas  se disperser dans d’autres activités ou  jeux de hasard…

 

Please follow and like us:
0
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)