Posts tagged communication

Pourquoi François HOLLANDE ne veut-il pas communiquer ?

François HOLLANDEStratégie politique ou négligence tactique? François HOLLANDE sera le premier Président de la V° République à sous-estimer sa communication. Pourquoi un tel choix?

Au moins pour 3 raisons:

1. L’absence de profesionnels qui l’entourent :Communiquer est une spécialité, un métier, une performance qui demande, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, un savoir-faire, un savoir-être. Comme pour toute matière, la communication demande un effort et beaucoup d’entraînement. De GAULLE, MITTERRAND, CHIRAC et SARKOZY l’ont bien compris en s’entourant chaque fois des meilleurs communicants, parfois à leurs dépens ( cf P BUISSON pour SARKOZY). François HOLLANDE, Président caméléon, considère qu’il suffit de se fondre dans le paysage pour exister. L’absence de vrai professionnel de la communication autour du Chef de l’Etat est bien une première dans l’histoire de la V° République. Peut-être aussi à ses dépens ?

2. Le syndrome de l’élite à la française : En 2014, avoir fait HEC, Sciences Po et l’ENA ne suffit plus. Le modèle de la réussite à la française a vécu si on le compare avec le modèle américain fondé sur le leadership, les idées novatrices, le cinéma, les réseaux sociaux qui portent et qui impriment. En termes de communicant, François HOLLANDE, malgré ses nouvelles lunettes et son air de gravité, n’imprime plus, n’accroche plus, ne marque plus.

3. L’absence de volonté de se mettre en scène: que ce soit dans ses actions de représentation ( cf photo à l’Ile de sein) ou même dans sa vie privée ( comparé aux autres Présidents, François HOLLANDE n’essaye même pas de mettre en scène sa vie en couple contrairement à Nicolas SARKOZY qui a su se servir de ses 2 histoires), l’actuel locataire de l’Elysée ne juge pas utile cette stratégie. Un Président normal ne doit pourtant  pas se transformer en animal froid.

La stratégie de communication du Président fondée sur le SMS n’est plus de notre époque. A ce niveau de représentation, on ne peut pas sous-estimer la communication, à moins de porter seul la responsabilité d’être à 13% d’opinion favorable !

Please follow and like us:
0

G.A.F.A, nouveau maître du monde ?

G.A.F.AG.W BUSH a été élu ( 2000-2008) pour affirmer le leadership mondial des Etats-Unis. Durant ses 2 mandats,  jamais les Etats-Unis n’ont été si attaqués et affaiblis ( attentats du 11 Septembre 2001, guerres perdues en Irak et en Afghanistan, crise des subprimes..). Elu sur la défense du soft power ( contre la toute puissance du militaire), B OBAMA (2008-) a restauré une image paisible des US au détriment de son bilan diplomatique.

Entre la percée économique de la Chine  (2° puissance économique), les valses hésitations sur la question syrienne, et l’annexion de la Crimée par la Russie, le leadership diplomatique américain est actuellement mis à mal.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale,  l’ hyperpuissance des USA repose sur ses 3 piliers traditionnels:

  1. – la puissance militaire ( 1° puissance mondiale avec un budget de 500 mds $)
  2. – la puissance économique (1° puissance mondiale)
  3. – la puissance idéologique ( aujourd’hui mise à mal).

Pour conserver son leadership sur les esprits, la diplomatie américaine s’appuie aujourd’hui sur le quatuor qui gouverne l’idéologie mondiale:  Google-Apple-Facebook-Amazon. On le sait les patrons de ces entreprises de  la Silicon Valley  (Lary PAGE-Tim COOK-Mark ZUCKERBERG et Jeff BEZOS) sont régulièrement consultés par B OBAMA, notamment en période de crises. On le sait, en cas de réveil des peuples chinois ou turcs, l’accès à Google est suspendu.

Il est fort à parier que le prochain Président américain sera élu sur la restauration de l’impérialisme idéologique américain, cette capacité à gouverner le monde par les idées. G.A.F.A save America !

Please follow and like us:
0

Municipales 2014: Le FN sera t-il encore à la fête?

Entre les inconséquences gouvernementales et les graves affaires qui secouent l’UMP, la France semble souffrir d’une classe politique qui n’est pas du niveau d’une grande puissance mondiale. Malheureusement, et encore une fois, parions qu’au soir du premier tour des élections municipales, les débats qui agiteront les plateaux TV et les radios se concentreront sur les alliances ou non des candidats UMP avec les candidats du FN. Donc, pendant une semaine, entre le 23 et le 30 Mars, nous allons assister à des divergences de position sur ce sujet qui conduiront à une implosion de l’UMP que prévoit depuis longtemps Nicolas Sarkozy.

L’importance du score du FN se posera uniquement dans les municipalités à problèmes. L’histoire politique montre que l’avènement d’un Maire FN ne se fait que dans des circonstances très particulières.

En Mars 2014 par exemple, il y a des municipalités qui ne sont pas concernées par l’importance du vote FN :Lyon, Bordeaux, Lille, Nantes où les sondages donnent au FN moins de 8%.

A Marseille, en revanche,  la menace d’un fort score Front National permettra, sans doute, à ce parti de jouer non pas les arbitres, comme on le dit souvent, mais le véritable décisionnaire du futur Maire. A 20 % d’intentions de vote sur l’ensemble de la ville, le vote FN dépassera sans doute l’UMP dans certains secteurs et le PS dans d’autres.

Ce qui est sûr, c’est qu’au soir du premier tour, les partis de gouvernement seraient bien inspirés à davantage d’humilité par rapport au passif laissé à la France et parfois dans certaines municipalités où la « révolte » semble gronder.

Le Front National n’est que la traduction de cette révolte.

Please follow and like us:
0

Quelle communication pour les 2 candidats ?

Les 2 candidatsAssurément, l’un jouera sur l’expérience de la fonction; l’autre sur les mauvais chiffres qu’exploite tous les jours la presse sur la Cité phocéenne. Bref, rien d’étonnant jusque là. Mais cela suffira t-il pour une  campagne qui ne semble pas tenir les promesses de la deuxième ville de France ?

Revenons aux fondamentaux de la communication publique : une élection municipale, c’est d’abord la rencontre entre un homme et son peuple. Le Maire doit  incarner ceux qu’il va représenter. En ce sens, les 2 candidats jouent pleinement leurs rôles. La Ville de Marseille ne saurait avoir un Maire issu du patronat, de l’université, du monde de la culture… le Maire de Marseille doit absolument incarner le populaire. Sur la forme, à part l’âge, les deux candidats jouent sur le même registre.

C’est donc sur le fonds que la différence va se faire entre les 2. Quel projet? Quelle ambition?

Malheureusement, depuis au moins 2 campagnes électorales, les thèmes sont récurrents : propreté, sécurité, « gangrène de la corruption « suivant les termes de l’ancienne Présidente de la Chambre Régionale des Comptes. Or une campagne électorale peut se gagner sur un mauvais bilan mais pas sur un mauvais projet.  En ce sens, le projet devrait être à la hauteur d’une ville si stratégiquement située autour de 3 axes:

  1. L’International, à l’instar de Xavier Trias, maire de Barcelone qui a construit sa ville sur les échanges internationaux.
  2. La Jeunesse qui a fait gagner Boris Johnson, maire de Londres.

A partir de ces  ambitions, un des deux candidat pourra réenchanter son peuple. Encore faut-il que ce dernier trouve les bons exemples à citer, les bonnes comparaisons internationales et s’appuie sur  le bon storytelling, ce dernier fera gagner ou perdre l’un ou l’autre candidat tant les écarts sont infimes.

Bref, avec un peu de réflexion,  d’enchantement  et une pointe d’honnêteté  et d’originalité, la tâche semble accessible. Encore faut-il en avoir la volonté?

 

Please follow and like us:
0

Le storytelling manage le monde !

 Après la « communication gouverne le monde », allons plus loin dans l’analyse! Oui, grâce aux américains, on peut aujourd’hui affirmer que le storytelling manage le monde. Mais au fait, qu’est-ce que le storytelling?

C’est la communication narrative; le fait de capter l’attention, marquer les esprits en suscitant de l’émotion( peut, angoisse, joie, tristesse, inquiétude…).De nombreuses études menées par les maîtres en la matière comme Steeve Denning aux Etats-Unis, Christian Salmon en France et de nombreuses sociologues ont montré l’efficacité de cette communication, il est vrai davantage utilisée par les Américains.

De Roosevelt à Obama, en passant par JFK ou Ronald Reagan, aucun président américain n’a échappé à la règle que tous les spin doctors américains mettent en oeuvre pour transformer leur candidat en héros: cas le plus typique de l’histoire américaine, l’épopée de GW Bush, connu au tout début de sa carrière, pour ses frasques en tout genre, et transformé au fil de ses 2 mandats en protecteur, défenseur des Etats Unis. Toute sa politique de communication, voire toute sa politique de la Aschley Story jusqu’à l’invasion de l’Irak, a eu cette finalité, avec une certaine réussite.

Manager le monde signifie que le storytelling fait une entrée remarquée dans tous les secteurs d’activité: le management ( voir les convention d’Apple ou de Virgin dont les figures emblématiques servent à donner une culture d’entreprise unique), dans le journalisme qui s’est transformé en advertainement ( la scène se déroule…)…l’ère de la bonne communication dépasse désormais la phase analytique pour toucher le coeur, plus que la raison.

En France, nous y sommes pas encore malgré les balbutiements de l’ère Sarkozy qui a su mettre en scène ( à tort souvent) sa vie politique et privée, avec quelques rebondissements toutefois. Parions quand même, que cette matière en plein essor, qui touche le coeur de chacun, a un bel avenir à la fois pour réenchanter l’entreprise et la politque.

Please follow and like us:
0

La communication gouverne le monde.

On la croyait malmenée, délaissée voire reléguée comme une  discipline de second ordre ( après les finances, le budget, l’économie ou  le droit…), revoilà la communication réapparaître sous un nouveau visage.

Après la communication virtuelle issue de l’âge internet, voici le retour en force de l’écrit grâce au digital, aux tablettes, aux sms, aux mails via les réseaux sociaux.

Parions, comme la finance, l’immobilier ou l’économie, que la communication obéit elle aussi à la règle des cycles. L’oral, devant son affaiblissement actuel par la crise qui conduit à un repli naturel sur soi-même ou pire derrière un écran, prépare son retour suivant les 3 fondamentaux de la communication orale:

La communication d’influence, celle issue des théories des fondateurs de la psychologie  sociale comme Cialdini ou Moriarty. Elle est l’antithèse des conflits, elle est mesurée  et joue sur le consentement d’autrui. Tout communicant ou politique ( 2 métiers qui se substituent désormais) connaît bien ces théories qui reviennent en force dans les meilleures Universités américaines.

La production d’idées nouvelles: tout expert en communication connaît bien cette règle: rien ne sert de communiquer si on n’a rien à dire. Le message doit être juste, approprié à une époque donnée et original s’il veut être retenu. Mais comment aujourd’hui produire des idées nouvelles quand on est un politique ou un chef d’entreprise?

La création d’une narration: La encore, la référence en matière de storytelling provient outre-atlantique. Ce sont bien les américains qui restent la référence dans le domaine de l’idéologie mondiale.

Oui la communication est bien reine des disciplines, tous secteurs confondus. Communiquer signifie produire des messages et savoir les diffuser. Ce sont les américains qui en sont toujours leaders. Ils en maîtrisent tous les rouages et sont loin d’être concurencés. Antonio Gramsci le disait bien:  » Le pouvoir se gagne par les idées ».

Please follow and like us:
0
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)