Posts tagged chine

2012, les raisons d’espérer..

Feu d'artifice

A priori, tout plaide pour la sinistrose générale : des marchés financiers déboussolés, une zone euro en sursis, une année d’élections ( France, US…), une défiance générale pour le politique, un calendrier maya qui prévoit la fin du monde le 21 décembre 2012 avec l’alignement des planètes; bref, une année 2012 qui ne semble pas de bon augure.

Toutefois, l’économie et la politique aiment se faire peur. N’oublions pas que les marchands de peur fleurissent avec leurs cortèges de mauvaises  nouvelles leur permettant d’être entendus par des oreilles avides  de peurs ou d’envies de repli sur soi. Lourde faute, car 2012 pourrait être une grande année dans l’histoire économique et sociale du monde, celle d’une tectonique des plaques économiques vers l’Asie, avec des conséquences sociales que nous devrions déjà anticiper:

1. L’histoire économique se confond avec celle du modèle sociétal inspiré au reste du monde, ce que Fernand Braudel appelle l’économie monde dans son livre, la dynamique du capitalisme. Gênes au XVI°s, Anvers, Amsterdam, Londres aux XIX° s ont été  à la fois  centre des échanges  mondiaux et modèle social. Depuis la SDN de 1919 et surtout depuis les accords de Yalta de 1945, ce sont les Etats-Unis qui jouent ce rôle de moteur économique, de modèle politico-social et de gendarme du monde; rôle  confirmé en 1989 avec la chûte du mur de Berlin et la fin du communisme.

2. Avec la décélération de la croissance économique américaine, la perte de son influence internationale et de celle du dollar, la déligitimation de son rôle de gendarme,  l’économie monde se déplace vers l’Asie (Chine, Inde, Japon..), avec son couronnement lorsque la Chine deviendra en 2015, la 1° puissance économique mondiale. Mais plus que ça, c’est un modèle sociétal qui est en jeu: celui du socialisme de marché ( nom du modèle chinois) face à l’économie de marché que les  Etats Unis incarnent depuis 1945. La différence entre les deux est que l’argent est partout présent dans les fondements du capitalisme, pas dans celui du confucianisme où l’importance du bien-être humain est la finalité ultime d’une société.

3. Aujourd’hui, il est peut-être temps de passer à une autre solution: un modèle ne mettant pas l’argent au centre de tout mais faisant la distinction entre bien-être social  et performance économique. Il est temps de retrouver les fondamentaux d’une société qui marche : la solidarité, la cohésion interne, une certaine spiritualité, un ordre, la  mise en exergue de la création artistique et culturelle…. « Il faut vivre sa vie en poète » disait Heidegger. La fin du capitalisme est sans doute le préalable à une autre société où la curiosité intellectuelle, le voyage et l’importance accordée à autrui doit nourrir une économie basée sur l’innovation et l’ouverture de ses talents.

WEI-JI en chinois signifie crise, en 2 mots : WEI pour le danger et JI pour l’opportunité. Après un danger, une opportunité se présente toujours. A nous maintenant de la saisir ..

BONNE ANNEE !

Please follow and like us:
0
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)