Les primaires sont – elles des machines à perdre ?

primaires.pptx

 

Si on en croit le dernier sondage Sofres- le Figaro du 26 février qui donne un duel Macron ( 25 % ) – Le Pen (27%) au 2° tour des présidentielles, les 2 candidats issus du processus des primaires seraient éliminés dès le 1° tour.

Si on tire les leçons de ce sondage, pour être sélectionné au 2nd tour, il faudrait :

  1. être un candidat hors système ( FN) ou hors parti ( En Marche)
  2. être porté par un leader fondateur et légitime ( Le Pen pour le FN et Emmanuel Macron pour En Marche)
  3. avoir un discours basé sur  le peuple (FN) ou sur l’ouverture ( En Marche). Le discours politique partisan traditionnel  n’imprimerait donc plus suffisamment pour être qualifié au 2nd tour.

Bref, l’ancienne politique ne marcherait plus. La société évolue vite avec la place centrale du numérique et de la digitalisation ; l‘économie évolue vite  aussi avec l’allègement du modèle des entreprises ; la politique doit aussi évoluer en s’orientant vers un nouveau modèle et une nouvelle forme de  discours .

Une présidentielle 2017 inédite et passionnante

Présidentielles 2017De toute l’histoire de la V° République, jamais une présidentielle n’aura été aussi  ouverte. Et le mois de février qui donne généralement la tendance finale (Hollande en 2012 comme Sarkozy en 2007 ou Chirac en 2002 et en 1995 se situaient déjà dans une dynamique favorable dès février) est encore hésitant.

Nous pouvons donc parier que la campagne est actuellement à son tournant. Les quartiers généraux le savent et la nervosité, aidée par les médias, est à son comble. Le moindre faux pas est scruté, analysé, détaillé et parfois déformé…Pas d’erreur et le duel au second tour devrait être remporté par le candidat qui affrontera le front national, si on en croit la règle jusqu’ici gagnante du front dit républicain.

Mais cette campagne est passionnante car inédite : aucun candidat sortant ; un candidat LR qui devrait être à + de 30% dans les sondages après 5 ans d’un hollandisme rejeté mais qui peine à toucher les 20 % ; une candidate FN dont chacun s’attend à ce qu’elle soit 1° au 1° tour, ce qui serait une première dans la V° République; 2 candidats représentants la gauche de la gauche mais qui refusent à faire alliance ; enfin, un phénomène politique incontestable qui devient l’axe central et majeur de cette présidentielle. Jamais un président de la République n’aura été élu en France sans l’appui d’un parti politique ! Là aussi, ce serait une première, une vraie révolution. Peut-être ce qu’attendent les français?

Et si, la leçon de cette élection présidentielle est que le choix du peuple se porte désormais et en priorité sur des candidats anti-système ? Nous assisterions donc à l’effondrement des partis traditionnels et peut-être à un renforcement de la démocratie donnant le pouvoir non plus aux partis mais au peuple.

Le sport est capital à Marseille. Débat Sciences Po que j’ai animé.

sc po

Avec Jean-Claude GONDARD, DGS de la Mairie de Marseille et de la Métropole Aix-Marseille, Claude PERRIER, PDG de La Provence, Jacques-Henri EYRAUD, Président de l’Olympique de Marseille et Paul LECCIA, Président du Cercle des Nageurs de Marseille.

Marseille, capitale européenne du sport: la conf Sciences Po

blog

Pour participer au lancement de Marseille, capitale du sport, j’aurai grand plaisir à animer ce déjeuner-débat que nous organisons dans le cadre de Sciences Po alumni. Inscriptions closes. + de 100 inscrits

 » Vendre, c’est donner envie !  » ( Guy Kawasaki)

guyEn politique ( pour gagner une élection), dans le management ( pour susciter l’adhésion), dans le marketing ( pour vendre un produit)… « vendre, c’est donner envie » ( Guy Kawasaki).

Une récente étude montre qu’avec la domination de la société de l’écrit ( SMS, réseaux sociaux..), le vendeur ( politique, manager, marketer…) se pose parfois la question de savoir s’il doit se détourner du schéma traditionnel de la vente en b to b pour privilégier l’écrit via les réseaux sociaux..

Guy Kawasaki, qui fut directeur marketing d’Apple et conseiller de Steeve Job, donne des éléments de réponses sur les secrets des meilleurs vendeurs :

L’exemplarité : le sérieux et l’autorité d’une marque, la solidité d’un produit bref le capital-confiance.

L’argumentation : c’est le secret des meilleurs avocats. Le sens de la preuve. Le bon argument au bon moment.

La séduction ou l’empathie: c’est le capital-sympathique que chaque vendeur essaie de déployer soit par de l’événementiel soit par la recommandation type réunion tupperware classique.

Bref, plus que jamais, la communication est au centre de la vente avec une nouvelle dimension phygitale à intégrer dans toute stratégie de communication-vente.

Enfin, la stratégie de communication des  GAFA, qui sont à la fois les plus grandes capitalisations boursières mondiales et des pures entreprises de communication,  repose sur 3 piliers que chacune des entreprises pourraient s’inspirer chacune à son niveau:

  1. la customisation
  2. le storytelling
  3. le slogan sur le thème du changement ( Changer la vie pour Apple).

Bref, pour toute entreprise ou profession qui repense sa stratégie de communication-vente,  le mieux est de lire ou relire le best-seller de Guy Kawasaki: L’art de l’enchantement ou comment influencer les cœurs, les esprits et les actes ?

16 décembre 2016, avec Jean-Claude GAUDIN à la Mairie de Marseille.

Avec Jean-Claude GAUDIN à la Mairie de Marseille. Monument politique. J'ai pris le pari qu'il sera candidat à sa succession en 2020.

Avec Jean-Claude GAUDIN à la Mairie de Marseille. Monument politique. J’ai pris le pari qu’il sera candidat à sa succession en 2020.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)